Silvano Caniati

Direction artistique

Diplômé en danse classique, jazz, danse contemporaine et flamenco par l'école "Ariadne - Arabesque" à Turin (Italie), dirigée par Jusa Sabatini, Silvano arrive au Brésil dans les années 80 et commence sa carrière avec Ricardo Ordonez, Lúcia Millás et Renata Bertolotti. Il est membre de l'Académie Royale de Danse, en danse classique et du Ballet Stagium, dirigée par Marika Gidali et Décio Otero Il danse en soliste dans plusieurs compagnies, dont le "Grupo Andara",  le "Ballet da Cidade de São Paulo" et le  "Grupo Estrutura".

 

En 1983, il inaugure l'école "Oficina de Dança" ("Atelier de danse") et remporte 14 prix en tant que chorégraphe, dont le Sesc-Mobil Festival, l'Enda National Meeting et le Joinville Festival.

 

De 1991 à 1993, il dirige le "Teatro Municipal de Santos" et fonde la compagnie "Corpo Estável de Dança", produisant et mettant en scène : "Da vida e da immortalidade" ("De la vie à l'immortalité"), une biographie de Van Gogh et "Mulheres manchadas de sombras" ("Femmes tâchées d'ombre"), inspirée de l'opéra de Garcia Lorca.

 

En 1995, en Italie, il a fait partie du Balletto Italia, de la Compagnia di Loredana Furno et de Il Gabbiano. Il participe à la production d'opéras lyriques en tant que danseur, imitateur, chorégraphe et assistant de production, sous la direction de Liliana Cavani, Hugo de Ana, Pier'Alli, Alberto Fassini et Andrei Konchalovsky.

 

Actuellement, professeur de tango argentin, Silvano a participé à "Tango Rubio" (Pise), "Notti di Tango", "Il Laboratorio della Danza" (Anita Cedroni), "Tiempo de Tango" (Beatrice Bonino), "In Punta di Note" (FabricaDanza) et à la première représentation féminine de la Coupe du Monde de Escrime 2013.

 

En 2017, avec ses deux filles, il monte le projet ARTEALMA, dont la première édition, "Despertar", sera présentée à Santos en avril 2018.